Projet BRT : Près d’un demi milliard de FCfa à des impactés de Grand Médine

Le Conseil exécutif des transports urbains de Dakar (Cetud) a remis le 19 juillet 2018, les premiers chèques aux impactés du projet de Bus rapide transit (Brt). La cérémonie s’est déroulée à la préfecture de Dakar.

Selon Alioune Badara Samb, préfet de Dakar, pour ces impactés de Grand Médine, l’Etat a dégagé un montant de près d’un demi-milliard de FCfa. Ajouté à cela, précise-t-il, des parcelles seront mises à leur disposition. M. Samb a remercié le directeur général du Cetud pour le bon pilotage du processus qui a conduit aujourd’hui à la remise des premiers chèques aux impactés de Grand-Médine. « En un temps relativement court, toutes les difficultés liées à la libération des emprises ont été réglées », a fait remarquer le préfet de Dakar. Il a également salué le bon comportement des impactés qui à son avis, ont compris que l’Etat travaille pour eux. « Le principe, c’est d’avoir une indemnisation juste. En plus de cela, vous aurez des parcelles. Je considère que vous avez fait le bon choix. C’est à vous de nous aider maintenant », a lancé M. Samb aux impactés. Il a rappelé aux populations que le Brt est un projet d’utilité publique qui va améliorer la mobilité des populations.

« Nous assistons à un moment important pour le projet Brt avec la remise des premiers chèques d’un montant de près d’un demi-milliard de FCfa pour indemniser les impactés », a déclaré Thierno Birahim Aw, le directeur général du Cetud. M. Aw a salué le sens de l’organisation, des responsabilités et l’engagement des impactés, qui ont pris en compte l’intérêt général. Il a expliqué que le Brt est un projet structurant du Pse, fruit de la vision du président de la République. Le Brt, poursuit-il, qui s’étend sur 18 Km entre Dakar et Guédiawaye desservira 23 stations avec un temps de parcours réduit de moitié.

Le maire de la commune de Patte-d’oie, Banda Diop a salué la bonne conduite du projet. Les impactés de Grand-Médine par la voix de leur vice-présidente, Marie Albis ont salué la diligence des pouvoirs publics qui a conduit à la remise des premiers chèques.

HAUT